SCPI ou investissement locatif : comment s’y retrouver ?

SCPI ou investissement locatif : comment s’y retrouver ?

La location immobilière ou le mobilier locatif reste de nos jours, l’un des moyens les plus lucratifs pour acquérir un complément de revenu notable. Jeunes actifs ou retraités, le marché attire plusieurs catégories d’individus de tout âge et fonction. Et pour cause, ce dernier est une mine d’or à revenus passifs.

Cependant, les placements immobiliers s’avèrent être différents et parfois compliqués à aborder surtout si vous n’y connaissez pas grand-chose : ils peuvent être directs ou en achetant des parts de société civile de placements immobiliers.

SCPI ou Investissement locatif, quelle est la différence ?

Un investissement locatif est tout simplement l’achat d’un logement immobilier afin de se faire un patrimoine et encaisser les revenus que génère la location. Plus tard, si on le souhaite, il est possible de le passer à ses ayants droits. En revanche, les sociétés civiles de placements immobiliers (SCPI) sont des fonds d’investissements immobiliers faits par de multiples souscripteurs dans l’optique d’investir collectivement dans un bien immobilier. L’avantage des SCPI est notable. Contrairement à l’investissement direct, elles offrent une option d’apport de départ faible : pas besoin d’une somme exorbitante afin d’investir dans l’immobilier. De plus, il existe une variété de choix de placements à laquelle on accède facilement. (Contrairement à la location directe). Et à d’autres types d’opportunités souvent inaccessibles aux particuliers : location de bureaux, commerces, etc.

Cependant, contrairement à la location directe, l’investisseur ne possède que des parts au niveau de la SCPI et ne peut s’offrir le luxe de prétendre posséder l’immobilier en question plus tard, c’est ici que la location directe est plus lucrative. Posséder des biens est une source d’argent pour des générations à venir, car comme on le sait tous, plus le temps passe plus la pierre prend plus de valeur et les prix montent.

Une solution pour la location de logements ? SCPI ou investissement locatif

Devenir propriétaire d’une partie de plusieurs immeubles au lieu de l’acheter c’est aussi s’éviter des soucis de gestion qui, dans le cas d’un acheteur, dépendent complètement de lui/d’elle. L’un des points les plus forts d’une SCPI c’est bien la société de gestion qui va s’occuper de tout. Moyennant un salaire, des professionnels gèrent votre immobilier à votre place. Ils s’occupent entre autres de chercher les immeubles, faire des travaux de modification, prendre en main la relation locataire-investisseur, toucher les loyers et délivrer les revenus aux investisseurs.

Aujourd’hui, la société de consommation à moins de temps à consacrer à la gestion de l’immobilier. De ce fait, on opte pour la délégation des tâches et la diversification des types de fonctions. Quand on investit dans l’immobilier et qu’on se cherche un moyen de fructifier son argent, on attend souvent des solutions viables, vivables mais surtout durables. Il est de ce fait tout à fait raisonnable de se questionner sur les risques et limites des deux options proposées.

SCPI ou Investissement locatif, savoir où va son argent

Côté risques, l’immobilier direct qui reste plus sécurisé et beaucoup moins volatile est en faveur cette fois-ci. Pour une SCPI, le risque de vacance est très important et contrairement à la location directe, elle n’offre pas de garantie palpable. Cependant, il est possible de rebondir rapidement grâce au grand nombre de locataires si le remplacement se fait au plus tôt.

Aussi, la SCPI offre une sortie aisée à l’investisseur, acheter et vendre est moins tortueux que lorsqu’il s’agit de location directe. La flambée des prix du secteur immobilier met l’investissement locatif au bas de l’échelle surtout pour les classes moyennes qui ne peuvent pas se permettre ce genre l‘investissement sans crédit.

Parlons fiscal, SCPI et location directe, la fiscalité est la même des deux côtés. La société civile de placement immobilier garde la fiscalité immobilière et tout comme l’investissement/location directes, les loyers ont une taxe qui suit le régime des revenus fonciers. Pour conclure, voici les avantages d’une SCPI par rapport au logement locatif :

  • La tranquillité de gestion, puisque tout est géré par des professionnels;
  • Flexibilité d’investissement et un accès aisé au financement;
  • Diversification des options d’investissements et types de locations;
  • Un pare-feu réglementaire sans prise de tête. Et dans tous les cas, la SCPI reste une optique avantageuse à prendre en considération.